LA BANQUE AFRICAINE DE DÉVELOPPEMENT recrute DEUX PROFILS

Emploi
  • Emploi
  • ABIDJAN

LA BANQUE AFRICAINE DE DÉVELOPPEMENT

LA BANQUE AFRICAINE DE DÉVELOPPEMENT recrute DEUX PROFILS

Analyste principal chargé de l’évaluation informatique des pertes de crédit attendues, FIFC1
Full vacancy title: Analyste principal chargé de l’évaluation informatique des pertes de crédit attendues, FIFC1
Location: Abidjan, Côte d’Ivoire
Position Grade: PL4
Position Number: 50000707
Closing Date: 31-juil-2021
Objectifs
LA BANQUE :
Créée en 1964, la Banque africaine de développement est la première institution panafricaine de développement. Elle a pour mission de promouvoir la croissance économique et le progrès social dans l’ensemble du continent. La Banque compte 81 pays membres, dont 54 pays africains (les pays membres régionaux). Le programme de développement de la Banque vise à fournir l’appui financier et technique aux projets porteurs de transformation qui permettront de réduire sensiblement la pauvreté grâce à une croissance économique inclusive et durable en Afrique. Pour davantage se concentrer sur les objectifs de la Stratégie décennale (2013‑2022) et réaliser un plus grand impact sur le développement, cinq grandes priorités (High 5) dans lesquelles les interventions devront s’intensifier pour accélérer l’obtention de résultats en Afrique ont été identifiées, à savoir : l’énergie, l’agro-industrie, l’industrialisation, l’intégration et l’amélioration de la qualité de vie des populations africaines.
LE COMPLEXE :
La Vice-présidence chargée des finances (FIVP) supervise la gestion financière du Groupe de la Banque. Cette fonction englobe les activités de trésorerie du Groupe de la Banque, y compris les emprunts sur les marchés de capitaux et les activités de placement ; les fonctions de contrôle financier comprenant l’information financière et l’administration des prêts ; la mobilisation stratégique des ressources et le renforcement des ressources financières et des instruments non statutaires ; la gestion globale de l’actif et du passif et du risque de trésorerie du Groupe de la Banque. La Vice-présidence des finances est également responsable de la conception de produits financiers du Groupe de la Banque et de la formation y afférente. À noter également que l’Administrateur du Plan de retraite du personnel (PRP) relève du Vice-président des finances.
LE DEPARTEMENT QUI RECRUTE :
Le Département du contrôle financier (FIFC) de la Banque africaine de développement (la Banque) est chargé de rendre compte des conséquences financières des opérations et décisions du Groupe de la Banque, de la préparation, de la présentation fidèle et de l’intégrité globale des rapports financiers internes et des états financiers publiés. Le Département est également responsable de l’administration et de la comptabilisation des prêts, et assume les responsabilités fiduciaires connexes, y compris le décaissement de fonds au bénéfice des projets et des programmes financés par le Groupe de la Banque ainsi que les fonds fiduciaires ou les fonds spéciaux que celui-ci gère. Enfin, le Département apporte un appui à la prise de décisions et fournit des avis d’experts en ce qui concerne l’élaboration et la mise en œuvre des politiques de contrôle financier, des stratégies opérationnelles et financières et des systèmes d’information connexes, y compris ceux utilisés dans la détermination des pertes de crédit attendues [ECL].
LE POSTE :
Rattaché à la Division de l’information financière (FIFC.1), l’Analyste principal chargé de l’évaluation informatique des pertes de crédit est chargé de fournir à la haute Direction et aux unités opérationnelles de la Banque un soutien technique en matière d’informatique, d’analyse et d’information financière en assurant la maintenance du système ECL, en préparant et en validant les calculs des pertes de crédit attendues [ECL] à inclure dans les états financiers, en vue de s’assurer que les pertes de crédit attendues déclarées par la Banque sont exactes, et produites dans les délais et sont conformes aux normes comptables internationales applicables et aux meilleures pratiques en vigueur du secteur.
L’Analyste principal(e) chargé(e) de l’évaluation informatique des pertes de crédit devra
Assurer le calcul  complet , précis et en temps voulu des pertes de crédit attendues [ECL] pour les instruments financiers éligibles détenus ou gérés par le Groupe de la Banque, conformément aux normes comptables internationales (IFRS) et aux règles du Groupe de la Banque, au plus haut niveau de qualité.
Fournir à la Direction, aux Conseils d’administration, aux donateurs bilatéraux et aux autres parties prenantes des rapports et des analyses sur les pertes de crédit et les provisions connexes jugés utiles à la prise de décisions.
Tenir à jour les systèmes informatiques de gestion de pertes de créances [ECL] et les politiques et procédures comptables du Groupe de la Banque et fournir des conseils en matière de comptabilité et de rapports sur diverses initiatives du Groupe de la Banque, conformément aux IFRS et aux meilleures pratiques des BMD dans le secteur financier.
Fonctions et responsabilités
Sous la supervision et la direction du Chef de la division de l’information financière, le titulaire sera principalement responsable de la comptabilité technique et assumera les fonctions spécifiques suivantes :
Établissement de rapports financiers : Participer à la préparation, à l’examen technique et à l’analyse des données sur les pertes de crédit attendues [ECL] du Groupe de la Banque et de divers fonds fiduciaires et fonds spéciaux, y compris y compris les rapports de gouvernance et de gestion. Veiller à ce que les rapports mensuels, trimestriels et annuels sur les pertes de crédit attendues [ECL] soient précis, produits dans les délais et conformes aux normes IFRS ou aux exigences internes relatives à la production de rapports. Apporter son concours à la production en temps voulu de rapports ECL et d’autres rapports ad hoc pour les clients internes et externes (par exemple, les auditeurs, les services chargés de la gestion des risques et d’autres départements utilisateurs, les agences de notation, etc.), afin de faciliter le processus de validation et les actions de dérogations y relatives.
Collecte, gestion et interprétation des données : Formuler des recommandations sur les méthodes robustes de collecte, de gestion, d’automatisation, d’intégration et d’analyse des données et en assurer la mise en œuvre en vue de l’amélioration de la qualité des données d’entrée et des résultats calculés des ECL, et ce, dans le but de s’assurer que la Direction et les principales parties prenantes comprennent bien les implications des résultats des ECL.
Analyse financière : Identifier et analyser les tendances ou les incohérences potentielles des ECL par un examen critique des données et des résultats des ECL. Évaluer les données et les résultats des ECL de la Banque dans le contexte des évolutions des paramètres de risque, notamment l’exposition en cas de défaut [EAD], la probabilité de défaut [PD], la perte en cas de défaut [LGD], les notations de crédit et les évolutions du risque de crédit. Plus précisément, surveiller les paramètres de risque de crédit et les expositions au risque de crédit de tous les instruments financiers éligibles utilisés ou gérés par la Banque, y compris ceux des portefeuilles de prêts, de garanties, d’investissements et d’engagements non utilisés. Analyser, définir, documenter et mettre en œuvre des systèmes, des processus et des mécanismes de contrôle permettant de valider les provisions chiffrées produites par le moteur/la solution ECL et recommander les ajustements nécessaires.
Recherche et développement : Entreprendre des recherches sur les questions comptables liées aux ECL et interpréter les normes comptables applicables aux provisions sur les pertes de crédit, en coordination avec l’équipe chargée de la politique comptable, afin de garantir une application rapide et précise des directives comptables existantes et nouvelles. Développer et maintenir les spécifications fonctionnelles pour les adaptations et les améliorations informatiques relatives aux ECL, notamment en ce qui concerne l’établissement de rapports, le traitement des données, la gestion des programmes de chargement, la mise au point de stratégies de test, la réalisation de tests d’acceptation, la génération de scripts de test et la mise au point d’outils d’ajustement. Contribuer à la mise en œuvre des normes comptables nouvelles ou révisées relatives aux ECL et en vigueur à la Banque.
Gestion des relations internes/externes : Travailler en étroite collaboration avec les collègues d’autres unités opérationnelles de la Banque sur les activités de production de rapports, de comptabilité, de contrôle interne et d’audit externe relatives aux ECL. Fournir des conseils techniques permanents en matière de comptabilité des ECL, notamment en participant de manière proactive à la structuration de transactions financières complexes, y compris les transferts de risques de crédit importants, et en communiquant à la direction les implications des ECL – sur le plan commercial, opérationnel et systémique. Interagir avec les auditeurs externes sur les questions d’audit et fournir des réponses sur les problèmes liés aux ECL et les questions de divulgation de renseignements financiers, et mettre en œuvre des solutions visant à donner suite aux conclusions et aux recommandations des audits.
Représentation : Représenter la Division dans divers groupes de travail à l’échelle de la Banque, selon les instructions du Chef de division.
Autres fonctions : Assumer toute autre fonction qui lui serait confiée par le Chef de division.
Critères de sélection
Être titulaire d’au moins un Master en technologie des systèmes d’information et d’une qualification professionnelle reconnue au niveau international dans le domaine des TIC serait un avantage.
Avoir un certificat ou un diplôme de troisième cycle en gestion du risque de crédit, comptabilité, finance, gestion des investissements, administration des affaires, systèmes d’information comptable ou dans un domaine connexe est souhaitable.
Justifier d’un minimum de six (6) années d’expérience pratique pertinente dans la mise en œuvre de systèmes et de solutions comptables et opérationnels liés aux ECL dans une entreprise commerciale de renommée internationale ou une institution financière internationale.
Avoir une parfaite maîtrise et une excellente connaissance des TIC et de leur application à la résolution des problèmes opérationnels complexes, diriger leur application et fournir des conseils professionnels de haut niveau sur les implications financières de transactions complexes.
Démontrer une connaissance pratique d’un ou plusieurs systèmes comptables complexes et hautement intégrés et des outils d’information financière.
Avoir une excellente compréhension des fonctions et des opérations des systèmes et applications informatiques pertinents utilisés pour calculer les pertes de crédit attendues.
 Être capable d’identifier et/ou de diriger les opportunités d’améliorations informatiques pour répondre aux besoins de changement des processus opérationnels et de coordonner avec les professionnels de l’informatique pour concevoir et mettre place de nouveaux systèmes/applications, le cas échéant en fonction de la compréhension des opérations concernées
Savoir utiliser les applications logicielles courantes de la Banque (Word, Excel, Access et PowerPoint) et maîtriser les procédures SQL.
Avoir une bonne maîtrise du module bancaire de SAP ERP ou de tout autre logiciel similaire, en particulier dans le domaine des pertes de crédit attendues.
Être capable de communiquer efficacement aussi bien à l’écrit qu’à l’oral en anglais ou en français, avec une bonne connaissance pratique de l’autre langue.
Disposer d’une expérience pratique en matière d’établissement de rapports statutaires et de rapports de gestion pour les institutions financières.
Avoir une bonne maîtrise des opérations comptables et bancaires ainsi que des transactions sur les marchés de capitaux.
Faire preuve de capacité à fonctionner efficacement dans un environnement de gestion matricielle, principalement en tant que membre d’une équipe et en tant que chef d’équipe si nécessaire.
Être capable de diriger une équipe de professionnels en ce qui concerne la préparation, l’analyse et l’interprétation des données relatives aux pertes attendues.
Capacité à traiter dans des environnements multiculturels et à établir des relations de travail efficaces avec les clients et collègues internes et externes.
CE POSTE BÉNÉFICIE DU STATUT INTERNATIONAL ET OUVRE DROIT AUX CONDITIONS D’EMPLOI Y AFFÉRENTES
Should you encounter technical difficulties in submitting your application, please send an email with a precise description of the issue and/or a screenshot showing the problem to: HR Direct HRDirect@AFDB.ORG(le lien envoie un courriel)
1- Regular Staff
If you are currently working at the African Development Bank as a regular staff, click on the button below to apply for this position.
2- External Candidate
If you are not currently working at the African Development Bank, or if you are a Short Term Staff (STS), a Technical Assistant or a Consultant at the Bank, click on the button below to apply for the position.
To apply for this position, you need to be national of one of AfDB member countries.
Applicants who fully meet the Bank’s requirements and are considered for further assessment will be contacted. Applicants should submit a concise Curriculum Vitae (CV) and any additional documents that may be stated as required. The President of the African Development Bank reserves the right to appoint a candidate at a lower level.  The African Development Bank is an equal opportunities employer. Female candidates are strongly encouraged to apply. http://www.afdb.org
The African Development Bank Group (AfDB) does not ask for payments of any kind from applicants throughout the recruitment process (job application, CV review, interview meeting, and final processing of applications). In addition, the Bank does not request information on applicants’ bank accounts. The African Development Bank Group declines all responsibility for the fraudulent publications of job offers in its name or, in general, for the fraudulent use of its name in any way whatsoever .
“Please note that the Bank does not accept dual nationality. Therefore, you are required to declare the nationality you would like to be considered by the Bank throughout your career, if hired. Please upload supporting Government issued IDs such as passport, National Identity Card or Certificate etc.”

POSTULER




Chargé(e) d’évaluation, BDEV1
Full vacancy title: Chargé(e) d’évaluation, BDEV1
Location: Abidjan, Côte d’Ivoire
Position Grade: PL6
Position Number: 50089996
Closing Date: 15-juil-2021
Objectifs
LA BANQUE :
Créée en 1964, la Banque africaine de développement est la première institution panafricaine de développement. Elle a pour mission de promouvoir la croissance économique et le progrès social dans l’ensemble du continent. La Banque compte 81 pays membres, dont 54 pays africains (les pays membres régionaux). Le Programme de développement de la Banque vise à fournir l’appui financier et technique nécessaire aux projets porteurs de transformation qui permettront de réduire sensiblement la pauvreté grâce à une croissance économique inclusive et durable en Afrique. Pour davantage se concentrer sur les objectifs de la Stratégie décennale (2013-2022) et réaliser un plus grand impact sur le développement, cinq grands domaines (Top 5), dans lesquels les interventions devront s’intensifier pour l’Afrique, ont été identifiés, à savoir : l’énergie, l’agro-industrie, l’industrialisation, l’intégration et l’amélioration de la qualité de vie des populations africaines.
LE COMPLEXE :
Le Conseil d’administration assume une fonction de contrôle et fournit des orientations stratégiques au Groupe de la Banque africaine de développement. Il est composé d’administrateurs qui sont des représentants des pays membres de la BAD. De façon spécifique, le Conseil d’administration est chargé de la conduite des opérations générales de la Banque et assume les fonctions suivantes : 1) déterminer la structure générale des services de la Banque ; 2) approuver la politique de financement et prendre des décisions concernant les prêts, les garanties, les prises de participation et les prêts de fonds octroyés par la Banque ; 3) déterminer les taux d’intérêt des prêts et les commissions de garantie ; 4) approuver le programme d’activités et le budget administratif de la Banque ; 5) préparer le travail du Conseil des Gouverneurs ; et 6) soumettre des comptes rendus et des rapports annuels, ainsi que les budgets administratifs pour approbation par le Conseil des Gouverneurs. Le Conseil s’acquitte de ses fonctions en s’appuyant sur une série de comités permanents qui examinent et discutent des documents de politiques et de programmes et font des recommandations appropriées à l’ensemble du Conseil d’administration. Le Département de l’évaluation indépendante du développement (BDEV), l’Unité de médiation et de vérification de la conformité (BCRM), le Secrétariat du Comité de sanctions et d’appels (BSAB) et le Tribunal administratif (BATR) rendent compte au Conseil d’administration.
LE DEPARTEMENT QUI RECRUTE :
La mission fondamentale de l’Evaluation Indépendante du Développement de la Banque africaine de développement est de renforcer l’efficacité de la Banque en matière de développement dans ses pays membres régionaux à travers des évaluations indépendantes et influentes, la supervision des processus et des produits d’autoévaluation et l’implication proactive dans des activités de partenariats et de partage de connaissances sur l’évaluation. Pour aider le Groupe de la Banque à améliorer l’efficacité du développement, la fonction d’évaluation indépendante s’est fixé trois objectifs fondamentaux :
Contribuer à l’amélioration de l’apprentissage dans la Banque et dans les pays membres régionaux afin d’améliorer les politiques, stratégies, programmes, projets et processus actuels et futurs.
Fournir une base pour la reddition de comptes au public et aux pays membres en documentant l’utilisation et les résultats de l’assistance du Groupe de la Banque.
Promouvoir une culture de l’évaluation au sein de la Banque et dans les pays membres régionaux afin d’encourager l’accent sur les résultats du développement, l’apprentissage et l’amélioration continue de la qualité.
Le mandat principal de l’évaluation indépendante du développement est d’entreprendre des études d’évaluation indépendante, de fournir des leçons pertinentes, d’élaborer et d’harmoniser des normes et pratiques, de soutenir le renforcement des capacités d’évaluation conjointement avec les organismes partenaires et d’attester de la validité aussi bien des processus que des résultats des activités d’autoévaluation de la Banque Africaine de Développement. En outre, l’évaluation indépendante du développement collabore et échange des informations avec les départements d’évaluation des organismes bilatéraux et multilatéraux de développement et entreprend l’évaluation conjointe des projets et programmes cofinancés.
L’Evaluation Indépendante du Développement comprend trois divisions, à savoir : la Division de l’évaluation de l’électrification, énergie, changement climatique et croissance verte; des infrastructures, du secteur privé, de l’industrialisation ; et de l’intégration régionale (BDEV.1), la Division de l’évaluation de l’agriculture, du développement humain et social, institutionnelles et des pays (BDEV.2) ; la Division de la sensibilisation, de la gestion des connaissances et du renforcement des capacités (BDEV.3). Les divisions BDEV.1 et BDEV.2 se concentrent sur la conduite d’évaluations, tandis que la division BDEV.3 se focalise, elle, sur la gestion des connaissances et le renforcement des capacités d’évaluation.
LE POSTE :
Le/la Chargé(e) d’Evaluation contribue à l’exécution du programme de travail de la division, en dirigeant des composantes d’évaluations, en participant aux équipes d’évaluation et en venant en appui aux activités de gestion des programmes de travail et d’assurance-qualité de l’évaluation indépendante du développement.
Fonctions et responsabilités
Sous la supervision et l’orientation du Chef de la Division BDEV 1, le Chargé d’évaluation assumera les tâches ci-après :
Contribuer aux activités d’évaluation ou en entreprendre : concevoir (y compris la revue de la littérature, le cadrage des questions d’évaluation, l’approche, les sources de données et les méthodes), conduire et faire rapport sur les évaluations, conformément à la Politique et la Stratégie d’évaluation de la Banque, ainsi qu’aux normes d’évaluation internationales (par exemple, les normes d’évaluation du Comité d’aide au développement de l’Organisation de Coopération et de Développement Economiques et les normes de bonnes pratiques du Groupe de Coopération pour l’Evaluation.
Contribuer aux méta-évaluations et aux méta-analyses : concevoir, gérer et établir des rapports y afférents.
Contribuer à l’actualisation des normes de qualité, des processus, des outils et des capacités d’assurance-qualité de l’Evaluation Indépendante du Développement pour l’évaluation.
Contribuer à l’identification et à la diffusion des résultats et des enseignements tirés des évaluations et assurer également le suivi des recommandations des évaluations entreprises par l’Evaluation Indépendante du Développement.
Contribuer à la gestion efficace et efficiente des ressources humaines et financières d’une évaluation, particulièrement en assurant la collecte de données, l’analyse et la préparation de rapports.
Promouvoir le mandat de la fonction d’évaluation et contribuer à la création d’une culture d’évaluation au sein de la Banque et dans les pays membres régionaux.
Contribuer au positionnement de l’Evaluation Indépendante du Développement en tant qu’innovateur et acteur de premier plan parmi d’autres institutions multilatérales, et ce, pour maximiser l’efficacité et l’efficience de la fonction d’évaluation de la Banque.
Contribuer au développement d’alliances et de partenariats stratégiques avec les parties prenantes clés au sein et à l’extérieur de la Banque pour renforcer le mandat de la fonction d’évaluation et s’impliquer dans les communautés de pratique d’évaluation au sein et à l’extérieur de la Banque.
Contribuer à la préparation du programme de travail triennal glissant et du rapport annuel de l’Evaluation Indépendante du Développement.
Assumer toute autre tâche qui pourrait lui être assignée.
Critères de sélection
Être titulaire d’au moins un Master 2/DESS/DEA en Economie, en Evaluation du développement, en Science de l’Evaluation, en Finances (Finance économique ; Analyse des marchés financiers), en Administration des affaires, en Sociologie, en Développement, en Statistiques, en Analyse des Politiques, en Administration Publique, Infrastructure ou Développement du Secteur Privé et Financier, domaine connexe.
Un certificat en évaluation du développement ou en recherche axée sur le développement et/ou en planification, gestion et évaluation de programmes/projets est un avantage supplémentaire.
Justifier d’au moins quatre (4) années d’expérience dans la conception, la conduite et en tant que rapporteur des évaluations du développement.
Posséder de vastes connaissances en méthodes d’évaluation quantitatives et/ou qualitatives.
Détenir de vastes connaissances des théories et de la pratique de l’évaluation y compris des besoins d’évaluation ; la conception et la mise en œuvre.
Posséder une expérience opérationnelle et pratique avérée dans le domaine du développement du secteur privé et/ou d’autres programmes de développement complexes (souhaitable).
Posséder des connaissances des domaines opérationnels/ politiques, des procédures et pratiques de la Banque africaine de développement ou d’autres banques multilatérales de développement et/ou d’autres organismes internationaux de développement.
Justifier d’une expérience dans la conduite des évaluations du développement lié aux domaines couverts par BDEV 1 (secteur privé, infrastructures (y compris transports, TIC, développement urbain, eau et assainissement), industrialisation, énergie, énergie, changement climatique, croissance verte et intégration régionale).
Justifier d’une expérience en planification, gestion et évaluation du développement acquis auprès de banques multilatérales de développement ou d’autres organismes de développement international.
Posséder des connaissances sur les problématiques en matière de développement international et les théories liées en particulier en Afrique.
Posséder une expérience en matière de Conseils stratégiques à des dirigeants.
Justifier d’une expérience en matière de gestion des ressources humaines et financières.
Détenir une expérience en conduite d’équipes pluridisciplinaires et de travail dans des environnements divers et multiculturels.
Pouvoir communiquer efficacement (à l’écrit et à l’oral) en anglais ou en français, de préférence avec une connaissance pratique de l’autre langue.
Compétence dans l’utilisation des applications standard de la Suite Microsoft Office (Word, Excel, Access et PowerPoint) ; et avoir des connaissances sur les logiciels d’analyse quantitative et qualitative de données constitue un avantage supplémentaire.
CE POSTE BÉNÉFICIE DU STATUT INTERNATIONAL ET OUVRE DROIT AUX CONDITIONS D’EMPLOI Y AFFÉRENTES.
Should you encounter technical difficulties in submitting your application, please send an email with a precise description of the issue and/or a screenshot showing the problem to: HR Direct HRDirect@AFDB.ORG(le lien envoie un courriel)
1- Regular Staff
If you are currently working at the African Development Bank as a regular staff, click on the button below to apply for this position.
2- External Candidate
If you are not currently working at the African Development Bank, or if you are a Short Term Staff (STS), a Technical Assistant or a Consultant at the Bank, click on the button below to apply for the position.
To apply for this position, you need to be national of one of AfDB member countries.
Applicants who fully meet the Bank’s requirements and are considered for further assessment will be contacted. Applicants should submit a concise Curriculum Vitae (CV) and any additional documents that may be stated as required. The President of the African Development Bank reserves the right to appoint a candidate at a lower level.  The African Development Bank is an equal opportunities employer. Female candidates are strongly encouraged to apply. http://www.afdb.org
The African Development Bank Group (AfDB) does not ask for payments of any kind from applicants throughout the recruitment process (job application, CV review, interview meeting, and final processing of applications). In addition, the Bank does not request information on applicants’ bank accounts. The African Development Bank Group declines all responsibility for the fraudulent publications of job offers in its name or, in general, for the fraudulent use of its name in any way whatsoever .
“Please note that the Bank does not accept dual nationality. Therefore, you are required to declare the nationality you would like to be considered by the Bank throughout your career, if hired. Please upload supporting Government issued IDs such as passport, National Identity Card or Certificate etc.”

POSTULER

Pour postuler à ce poste veuillez visiter www.afdb.org

Pour postuler à ce poste veuillez visiter www.afdb.org.